URETEROSCOPIE SOUPLE

ureteroscope souple

01Connaître les principes

02Quel matériel

03Connaître les principes d’intervention

04Quelles indications

05Quels avantages 

06Connaître les complications 

07En conclusion 

Connaître les principes

L’urétéroscopie souple permet de traiter par voie endoscopique (par les voies naturelles) des calculs ou des petites lésions de type polyploïdes, qui se sont développées dans l’uretère ou les cavités rénales. Ces calculs ou polypes sont détruits par une fibre laser qui sera introduite dans l’urétéroscope souple, avec destruction par ce laser.

Quel est le matériel utilisé

Pour réaliser cette intervention, il faut avoir un matériel spécifique :

  • un urétéroscope souple
  • une fibre laser qui va être introduite dans l’urétéroscope
  • un générateur de source laser

Connaître les principes d’intervention

Cette intervention consiste à introduire par les voies naturelles (par la verge chez l’homme, par le vagin chez la femme) chez un patient sous anesthésie générale, un urétéroscope souple qui va être monté jusqu’au niveau du site à traiter (soit un polype, soit un calcul). Cet urétéroscope va permettre de faire une inspection complète de l’arbre urinaire, du rein, de l’uretère jusqu’à la vessie. Le laser va ensuite détruire le calcul ou le polype qui était présent. La durée de l’intervention est variable en fonction de la taille du calcul ou du polype (en général une heure).

destruction calcul ou polype

Quelles indications

Les indications de l’urétéroscopie souple sont :

  • Patient présentant des calculs : calculs rénaux qui n’ont pas été détruits par la lithotripsie extra corporelle, ou se situant au niveau du calice inférieur du rein rendant une urétéroscopie rigide impossible.
  • ureteroscopie calculs renaux

  • Polypes urothéliaux (voir fiche sur la maladie urothéliale) avec présence de polypes dans les cavités rénales ou dans l’uretère et étant inaccessible avec une urétéroscopie rigide.
  • polypes urothéliaux

  • Pyndrome de la jonction pyélo-urétérale : patient présentant des syndromes de jonction anciens et sévères, mais cette indication est en train de disparaître.

Quels avantages

Les avantages de cette intervention sont multiples :

  • Absences d’incisions chirurgicales, puisque tout est fait par les voies naturelles.
  • Hospitalisation courte de 24 à 48 heures.
  • Reprise du transit rapide, et suites opératoires très simples.

Connaître les complications

Elles sont très rares (1 à 2% des cas). Elles se déclinent en différents types de complications :

  • Saignements ou rétrécissements de l’uretère secondaire à l’intervention.
  • Perforation de l’uretère durant le geste qui va nécessiter la mise en place d’une sonde JJ de manière prolongée.
  • De manière exceptionnelle, petits saignements du polype après coagulation et destruction par la fibre laser.

En conclusion

L’urétéroscopie souple est une manière peu invasive pour explorer et traiter des lésions ou des calculs dans le haut appareil urinaire, à savoir l’uretère ou les cavités rénales. Il est à noter que la difficulté d’accès ou le nombre des lésions peut nécessiter plusieurs gestes endoscopiques à réaliser à distance, afin d’avoir un traitement complet et définitif.

ureteroscopie souple en conclusion


Réalisation d'une urétéroscopie souple

Réalisation d'une urétéroscopie souple

réseau d'aide et de lutte contre le cancer

ONCAUVERGNE Le réseau de professionnels qui vous aide dans la lutte contre le cancer

Mieux connaître le réseau ONCAUVERGNE …

Log in

fb iconLog in with Facebook
create an account