Le cancer du rein

le cancer du rein

01La définition

02Les facteurs de risque

03Le diagnostic

04Le traitement

anatomie du rein

La définition

Le cancer du rein est la plus fréquente des tumeurs du rein qui peuvent être aussi bénignes (gentilles et non agressives). Il s'agit le plus souvent (environ 80 % des cas) d'un adénocarcinome, appelé aussi " adénocarcinome à cellules claires ".

D’autres types de tumeurs malignes du rein sont beaucoup plus rares :

  • les tumeurs tubulo-papillaires ou papillaires,
  • les carcinomes à cellules chromophobes,
  • les tumeurs de bellini,

Pour chaque type de tumeur, le traitement est bien spécifique. l'identification du type de la tumeur est faite par l'analyse au microscope de la tumeur ou d'un fragment de tumeur (biopsie).

Certaines tumeurs du rein sont " bénignes ", c'est-à-dire non agressives et sans danger :

  • Angiomyolipomes ou tumeurs graisseuses
  • les carcinomes à cellules chromophobes,
  • Oncocytomes.

Bien qu’elles soient bénignes, le recours à une chirurgie est parfois nécessaire

Le recours à un spécialiste est dans tous les cas indispensable.

coupe cancer du rein

Il représente 3 % des cancers de l'adulte dans les pays occidentaux. On note une augmentation de 2 à 3 % par an. Les personnes vivant en milieu urbain sont plus touchées que celles vivant en milieu rural. L'âge moyen de survenue est de 62 ans. Les hommes sont 2 fois plus touchés que les femmes.

Les facteurs de risque

Les principaux facteurs de risque sont :

  • Le tabagisme
  • L’obésité
  • L’Hypertension Artérielle
  • Une exposition professionnelle à certains produits chimiques
  • Les patients bénéficiant de dialyse sur une insuffisance rénale chromique

Le diagnostic

Le cancer du rein ne donne aucun signes cliniques pendant longtemps (on dit qu’il est asymptomatique) : il est d’ailleurs souvent découvert de manière fortuite lors de la réalisation de bilans pour d’autres pathologies.

Les signes pouvant donner l’alerte sont assez frustres :

  • Du sang dans les urines (Hématurie)
  • Une douleur en région lombaire
  • Une fièvre prolongée et isolée sans autre symptôme bien précis
  • Une altération de l’état général : fatigue, amaigrissement, perte d’appétit…

Dans 75% des cas il est localisé au rein et dans 25% des cas, il est métastatique

L'examen clinique est le plus souvent normal. Il peut mettre en évidence une masse dans la région lombaire, régulière ou bosselée, plus ou moins mobile, correspondant à la tumeur.

Le diagnostic est principalement fait sur les examens radiologiques :

  • L'échographie abdominale permet de mettre en évidence une masse solide
  • Le scanner abdominal et pelvien permet de visualiser la tumeur rénale et parfois d'évoquer sa nature histologique. Le cancer du rein se traduit par l'existence d'une tumeur déformant le rein, Cet examen permet également de rechercher des métastases, notamment au niveau du foie, et un envahissement des veines ou des ganglions au contact de la tumeur.

turmeur du rein gauche

Le bilan d’extension a pour but de rechercher des métastases :

  • Une scintigraphie osseuse : recherche de localisations de la tumeur dans les os
  • Un scanner thoracique : recherche de localisations de la tumeur dans les poumons

Le traitement

Dans un premier temps, le traitement est le plus souvent CHIRURGICAL et nécessitera :

  • Soit une ablation de la tumeur seule en laissant le rein en place, si cette dernière n’est pas très évoluée : c’est une néphrectomie partielle
  • nephrectomie partielle

  • Soit une ablation du rein en totalité : c’est une néphrectomie totale
  • nephrectomie totale

Dans un deuxième temps, il peut être nécessaire, en fonction du type de cancer, de réaliser une chimiothérapie secondaire

cancer du rein conclusion

réseau d'aide et de lutte contre le cancer

ONCAUVERGNE Le réseau de professionnels qui vous aide dans la lutte contre le cancer

Mieux connaître le réseau ONCAUVERGNE …

Log in

fb iconLog in with Facebook
create an account